THÉORIES DES ORGANISATIONS

36 Heures
FRANÇAIS
pexels-freestocksorg-113885.jpg
KH0s8M.png
NOTRE PROGRAMME

La gestion peut se définir comme la manière de conduire, diriger, structurer et développer l’organisation. Dès lors, la gestion s’intéresse au fonctionnement des organisations et va emprunter à différentes disciplines telles que l’économie, la sociologie ou encore la psychologie pour mieux comprendre les organisations et fournir des préconisations pour l’action. Le cours de Théorie des organisations présente un ensemble de courants de pensées et d’auteurs qui ont contribué à la théorie des organisations, dans une approche à la fois chronologique et thématique.

La théorie des organisations n’apparaît (en dehors de quelques précurseurs tel A. Smith) qu’à la fin du XIXème siècle, début du XXème siècle. Les auteurs considérés comme les pères fondateurs appartiennent à l’école dite traditionnelle (Taylor, Fayol, Weber). A partir des années 1930, le courant des relations humaines débute avec les travaux d’Elton Mayo (expérience de l’usine d’Hawthorne) et donnera lieu à divers travaux notamment sur la dynamique de groupe, la motivation au travail, le leadership et la justice organisationnelle. Puis, à partir des années 1960, le courant de la contingence structurelle vient remettre en cause le principe de « one best way » véhiculé par les écoles précédentes.

De manière thématique, l’accent est ensuite mis sur la place de l’environnement, la prise de décision (et notamment les travaux de H. Simon sur la rationalité limitée), les relations de pouvoir dans les organisations, le holisme et l’individualisme méthodologique. Enfin, un focus sur les théories économiques et néo-institutionnalistes.

Chaque théorie aborde l’organisation sous un angle spécifique et dans le cadre de certaines hypothèses. Connaître une pluralité de théories permet de mieux comprendre les organisations au sein desquelles nous vivons et d’acquérir un regard critique.

THEMATIQUES ABORDEES

1

La place de l’environnement et la prise de décision

2

Les relations de pouvoir dans les organisations

3

Le holisme et l’individualisme méthodologique

4

Les théories économiques et néo-institutionnalistes

KH0s8M.png
ALAIN BUZELAY 2020.jpeg

PROFESSEUR

KH0s8M.png

Alice Le Flanchec